avec

YnergieGroupe_Logo_Noir
Edit Template
Changer de chauffage, c'est bien,
quand c'est facile c'est mieux.

Le bois de chauffage est l’énergie renouvelable la plus utilisée en France notamment parce qu’elle est la plus économique. Le poêle à bois qui était omniprésent autrefois dans les foyers, s’accompagne désormais d’une offre élargie.

Deux types d’appareils sont disponibles : le poêle à bûche traditionnel ou le poêle à granulés, également appelé poêle à pellets de bois.

Le poêle à bois : quels avantages ?

Le poêle à bois est un objet qui suscite l’engouement en raison de son triple avantage :

  • C’est un mode de chauffage économique ;

  • C’est écologique puisqu’il utilise un combustible renouvelable ;

  • C’est esthétique car c’est un bel objet de décoration qui s’harmonise avec tous les intérieurs, classiques ou contemporains.

Comment fonctionne un poêle à granulés ? Quelle poêle choisir ? Combien coûte un poêle à bois ? On vous répond !

Le poêle : de quoi s’agit-il ?

Le poêle libère la chaleur de deux manières : par rayonnement et par convection.

La chaleur rayonnante est générée par le combustible qui est brûlé dans le foyer et qui est ensuite distribuée dans la pièce.

La chaleur convective est produite lorsque les gaz chauds circulent à travers le système de tubage et sont ensuite diffusés dans la pièce.

Il est essentiel de faire appel à un professionnel pour l’installation d’un poêle à bois, car l’équipement doit être correctement raccordé et réglé. Nos artisans partenaires spécialisés en la matière détiennent la certification QualiBois, garantie de qualité.

Le poêle : où l’installer ?

Choisissez une pièce centrale pour installer un poêle à granulés ou à bûches, afin de favoriser la diffusion de la chaleur dans l’ensemble de votre logement.

Ce système de chauffage rayonne autant que quatre radiateurs électriques standards. Si vous souhaitez bénéficier d’une répartition plus homogène de la chaleur dans votre habitation, équipez-vous d’un poêle canalisable.

Il s’agit d’un poêle à bois avec soufflerie doté de gaines métalliques diffusant de l’air chaud. Une précaution s’impose si vous avez des enfants : posez un dispositif de protection sur la vitre, les parois et le tubage qui sont les éléments chauds du poêle.

le poêle :

quel typologie choisir ?

Deux déclinaisons de poêles s’ajoutent au poêle à bûches et au poêle à granulés. Il s’agit du poêle bouilleur et du poêle hybride à deux combustibles.

Cette solution a un rendement élevé de l’ordre de 70 à 85 %.
Son autonomie est de quelques heures et son inertie thermique est relativement limitée. Ce type de poêle fonctionne à l’aide de bûches de bois traditionnelles vendues par stères, ou des buchettes de bois compressées .

Il existe en effet des poêles à buches à double combustion. La combustion primaire se produit lorsque le combustible est chauffé à une température suffisamment élevée pour libérer des gaz combustibles. Ces gaz brûlent ensuite à une température plus élevée, ce qui est appelé combustion secondaire. La double combustion permet d'obtenir une efficacité et un rendement thermique plus élevés que les poêles à bois traditionnels, ce qui en fait une option économique et écologique.

Veillez à ce que le bois ait un taux d’humidité inférieur à 20 %, car sa combustion serait alors source de pollution et encrasserait votre poêle. Il est donc nécessaire que vous disposiez d’un endroit sec et spacieux pour entreposer votre combustible pour l’hiver, si vous optez pour un poêle à bûches. Si vous optez pour un poêle à accumulation en fonte ou en pierre, vous disposerez de rendements énergétiques situés entre 80 et 90 % et d’une grande inertie thermique.

Cet appareil est plus sophistiqué que le poêle traditionnel, puisqu’il est doté d’une chambre de combustion programmable.

Celle-ci permet d’enflammer le combustible, selon la puissance de chauffage souhaitée. Le rendement du poêle à pellets est supérieur à 85 %, donc meilleur que celui du poêle à bûches. Il est facile à utiliser, grâce au démarrage et à l’alimentation automatique et dispose d’une autonomie de 12 à 72 heures.

Cet appareil fonctionne grâce à un combustible pratique. Produits dans des scieries à partir de copeaux ou de sciures de bois de charpente ou de menuiserie, les granulés sont soumis à trois phases. Ils sont d’abord séchés, puis compactés avant d’être extrudés en morceaux de 6 mm de diamètre.

Deux avantages distinguent les granulés : ils prennent trois fois moins de place à stocker que les bûches de bois d’une part. Ils peuvent d’autre part approvisionner automatiquement le poêle.

Souvent appelé thermo-poêle, cet appareil est alimenté en bûches ou en pellets et convient aux maisons dotées d’une bonne isolation.

Le poêle à granulés bouilleur comme celui à bûches permettent de chauffer à la fois l’air d’une pièce et l’eau circulant dans le réseau hydraulique qui alimente les radiateurs existants.

Il s’agit d’un poêle biocombustible qui propose les deux modes de fonctionnement des poêles à bois.

Vous pouvez ainsi choisir de l’alimenter automatiquement en utilisant des granulés de bois ou bien insérer manuellement des bûches.

Pourquoi le poêle est-il écologique ?

Quelle que soit sa présentation, le bois est une énergie renouvelable.
La certification PEFC apposée sur vos combustibles, vous garantit que votre bois de chauffage provient d’une forêt gérée durablement.

Combien coûte un poêle à bois ?

Le prix d’un poêle à bois diffère selon sa fonction.

  • Le prix d’un poêle à bûches de bois, pose comprise, oscille entre 1 500 € et 5 000 €, hors fumisterie. Les tarifs vont de 5 000 à 16 000 €, en ce qui concerne le poêle à accumulation.

  • Comptez entre 2 000 € et 7 000 € pour le prix d’un poêle à granulés en acier, hors pose et fumisterie. Pour un modèle en pierre, en fonte ou un poêle canalisable, les prix atteignent 3 000 € à 10 000 €, selon les modèles choisis.

  • Le tarif d’un poêle bouilleur à bûches est compris entre 3 000 € et 7 000 €. Le prix augmente en ce qui concerne le thermo-poêle à pellets, lequel se situe dans une fourchette de 4 000 à 9 000 €. Cela s’entend toujours hors pose, hors fumisterie et ballon tampon servant à chauffer l’eau.

  • Le prix du poêle hybride est de l’ordre de 8 000 € à 9 500 €.

  • Enfin, le prix de la fumisterie est de 1 500 € à 2 500 € pour un tubage standard. Il varie sur une fourchette de 2 500 € à 3 500 € pour un poêle à soufflerie.

Poêle hybride qui propose les deux modes de fonctionnement des poêles à bois.
Vous pouvez ainsi choisir de l’alimenter automatiquement en utilisant des granulés de bois ou bien insérer manuellement des bûches.

L’installation d’un poêle à bois donne-t-il droit à des aides ?

Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer l’achat et l’installation d’un poêle à bois, sous réserve du niveau de ses performances énergétiques et de ses émissions polluantes.

  • Il est nécessaire pour cela, que l’appareil soit labellisé 7 étoiles.

  • Le rendement énergétique des poêles à bûches porteurs du label 7 étoiles est supérieur ou égal à 75 %.

  • Côté poêles à granulés, les appareils 7 étoiles ont un rendement minimal de 87 %.

De plus, recourir à un professionnel RGE pour installer un poêle est impératif pour obtenir la plupart des aides publiques.
Par ailleurs, pour lutter contre la pollution aux particules fines, certaines régions françaises ont mis en place le fonds “Air-Bois”. Il s’agit d’une aide versée aux ménages pour remplacer leur appareil de chauffage au bois antérieur à 2002, par un poêle énergétiquement performant.

Vous souhaitez faire évoluer votre système de chauffage et envisagez d'investir dans un poêle ? Privilégiez la rénovation énergétique globale afin de profiter à plein des aides financières associées à ce dispositif. L'offre Brico Dépôt et Ynergie vous propose un accompagnement en rénovation énergétique avec une solution de poêle uniquement dans le cadre d'une rénovation énergétique globale. Pour en savoir plus, contactez-nous !

Une question sur votre projet ?
Contactez-nous au  09 71 00 31 31
Edit Template

© 2023 – Tous Droits Réservés – Politique de confidentialitéMentions légalesPolitique des cookiesCGVCGU